1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Galerie Art Est Ouest

La poule d'André, 2013, 160x124cm

Exposition de Serge Plagnol:"Traits, Fusain et Paysages".

Exposition du mercredi 11 avril au dimanche 29 Avril 2018 (du mardi au samedi de 16h30 à 19h) et lors du Dimanche de la Canebière le 29 Avril de 14h30 à 19h.

La galerie Art-Est-Ouest présente les œuvres au fusain de Serge Plagnol qui dialoguent avec quelques grandes toiles de l'artiste. Il est un des peintres fétiches de la galerie et un artiste fort apprécié et souvent exposé.

Serge Plagnol consacre l’essentiel de son œuvre au paysage. Ses approches sont très diverses : motifs champêtres aux lignes pures, l’épaisseur des traits étayant le cadrage ou figuration allusive aux courbes voluptueuses.

Ses dessins mesurent et s’approprient la réalité, et sont la trace active d’une expérience intime. Le vocabulaire de l’artiste se retrouve aisément d’un dessin à l’autre : ligne forte du tronc d’arbre, éventail des branches, élégance du cyprès. Mais Serge Plagnol travaille sur le motif et ces éléments structurants sont baignés dans l’éclat de la nature, « une émotion de l’ordre de l’épiphanie » (S.P.).

Les thèmes: la nature, les divans et les "corps-paysage" - tout un programme dans une force et une simplicité du trait qui étonnent. Des scènes d’intérieur où s’invitent les paysages, abolissant dehors et dedans. La feuille, l’arbre, les traces du corps, la musique des branches: lignes-poèmes, qui comblent l’œil et rassérènent le cœur.

Rappelons, comme le dit Jean-Noël Bret, que « le paysage, en dépit de ce qu’on pourrait croire, n’est pas l’œuvre de la nature. C’est un point de vue, une création esthétique, une œuvre de l’art. Il n’existe qu’à travers celui qui en prend conscience. Cela est si vrai qu’il est totalement absent des cultures symboliques de l’Egypte antique ou du moyen âge chrétien, par exemple. Le mot même, n’en existe dans aucune langue européenne avant la fin du 15e siècle…C’est le spectateur qui fait le paysage. » * D’abord utilisé comme un fond en arrière-plan des tableaux où les personnages représentent le sujet principal, il est parvenu au terme de nombreuses étapes, jusqu’au 19e, à l’époque des impressionnistes, à devenir un genre noble dans le dessin et la peinture.

Depuis le début du 21e siècle, les artistes sont à la recherche de nouveaux codes esthétiques générateurs de beauté. La démonstration pour Serge Plagnol est d’autant plus pertinente lorsqu’il s’agit de paysages, puisque l’objectif est double, à la fois le réinventer et reculer les limites du beau dans sa conception classique. En isolant une branche ou une feuille, c’est alors la pureté de leurs lignes qu’il évoque dans une épure proche de l’abstraction.

Dans d’autres tableaux son imaginaire rejoint celui de Bonnard ou Matisse, dans l’évocation de formes féminines comme éléments assimilés au paysage.

Ainsi les œuvres de Serge Plagnol, par leurs jeux de lumière ou encore de composition, restituent tantôt un paysage observé, tantôt un paysage réinventé pour l’enchantement de l’œil et de l’imagination.

* Le Paysage entre Art et Nature, sous la direction de Jean-Noël Bret et Yolaine Escande, Presses universitaires de Rennes, 2017.

Biographie :

Serge Plagnol est né en 1951, à Toulon.

Depuis 1980, il vit et travaille à Toulon et dans différents lieux du sud de la France. Parallèlement à sa pratique de la peinture, il a été enseignant dans quatre Ecoles Supérieures et Universités de la Région (Toulon, Provence I Arts Plastiques, Luminy et Nîmes) ; à Marseille il assurait une formation entièrement consacrée au dessin.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreux Musées (dont Cantini), Centres d'Art et FRACs (notamment PACA) et dans bien des collections privées.

 

Serge Plagnol :

http://art-est-ouest.org/l'expositiondese.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Plagnol

https://www.facebook.com/search/top/?q=serge%20plagnol