La poule d'André, 2013, 160x124cm

Karel Prasek

Exposition: "RETOUR en FRANCE"
du 29 septembre au 24 octobre 2015

De nationalité tchèque, il possède une double culture franco-tchèque. Né en 1950, près de Prague, Karel Prasek s'installe, dans les années 60, en France avec ses parents. Son père est correspondant du quotidien tchèque "Rude Pravo" à Paris. A cette époque, Karel Prasek a 15 ans; il dessine et peint déjà et rencontre très vite le peintre Jean Rustin qui, constatant son talent naissant, lui conseille de se présenter à l'école des Beaux Arts et y soutient sa candidature. Il intègre les Beaux Arts où il poursuivra sa formation de peintre jusqu'en 1970 en particulier dans l'atelier de Gustave Singier dans lequel il a été admis dès 1968. Il fait la connaissance du peintre Jean Hélion avec qui il se lie d'amitié. Il participe, en 1968, à l'exposition "Douze Peintres" organisée par G.Singier et, ensuite à plusieurs expositions collectives.
En 1970 il vend ses premières toiles à la Galerie de France.
Entre temps, le Printemps de Prague, en 1968, a étouffé les velléités démocratiques des Tchèques et l'opposition tente de s'organiser. La réaction du pouvoir est immédiate: la famille est rapatriée dare-dare à Prague, et il se voit interdit d'entrer à l'Académie des Artistes de Prague, seule possibilité d'exercer le métier de peintre en Tchécoslovaquie.
Il continue à travailler sur de petits formats, fabriquant lui-même ses châssis en bois brut. En France, autour de Jean Hélion, ses amis se mobilisent et un réseau s'organise pour lui envoyer des tubes de peinture par l'ambassade de France. Karel Prasek peint; il est nostalgique et la France lui manque affreusement. En 1977, il est enfin autorisé à présenter sa première exposition personnelle, à Prague, au théâtre Néruda . Mais, il faut attendre 1982 et moult tractations avec les autorités tchécoslovaques de l'époque pour que ses amis français réussissent à lui organiser au CAC de Niort une très importante exposition avec l'édition d'un catalogue accompagné d'un texte de Jean Hélion. Douze ans pour revoir la France!
En 1985, il signe deux contrats: l'un avec la galerie "Espace 31" à Niort et l'autre avec la galerie "Michel Broomhead" à Paris-contrats qui ne s'interrompront qu'en 1997 avec la fermeture de ces galeries. Karel Prasek est admis, en 1989, à l'Union des Artistes Tchèques et, en 1991, il expose à la galerie Ursinow à Varsovie, à la galerie Ecco à Munich, et, une très grande exposition lui est consacrée, à Prague, à la galerie Via Art. A partir de cette date, il va pouvoir régulièrement présenter son travail dans son pays et à l'étranger. Associé au groupe français Indigo il exposera , avec eux, à L'Assemblée Nationale à Paris en 1992, à Chelles, ensuite et dans diverses galeries françaises . Il aura des commandes et renouera avec Niort où il expose en 1997 puis aux Salons de Mai en 1998 et 1999... jusqu' en 2015 à Pont-du-Château.
Il conçoit sa première peinture murale en 2005 et poursuivra cette collaboration avec des architectes (Gopfert, Bellogi...) et des collectionneurs pour des bâtiments publics et des maisons particulières. Cette pratique couplée à celle de la peinture sur châssis en France et en Tchéquie a permis à Karel Prasek de se consacrer toujours et exclusivement à la peinture malgré une vie tourmentée et des aléas multiples.

L'œuvre de Karel Prasek se découvre dans une relative homogénéité et une écriture très personnelle; parler d'écriture s'entend au sens littéral du mot car, durant une première période, jusqu'aux années 2000, ce sont avant tout des traits agencés qui se détachent sur ses toiles avec fermeté au pinceau ou à la plume. La couleur est fond ,cadre ou surface. Les traits sont formés à partir du mouvement de l'écriture mais contrariés par le geste du peintre qui trace ses lignes dans le sens inverse de droite à gauche et de haut en bas et la couleur est contenue entre les traits ,elle ne les occulte pas .Dans la manière de" dessiner" ses traits Karel Prasek élabore une sorte de tressage et les lignes ont une réelle épaisseur.

Si l'on interroge l'artiste, il évoque des compositions commencées ,achevées même, puis recouvertes partiellement par un nouvel ordonnancement qui laisse transparaître l'ossature de la précédente ou réutilise une partie de celle-ci.

A partir du début du siècle, les œuvres de l'artiste sont plus colorées; la couleur, sans supplanter le tressage, tente de lui ravir la place dominante : elle est travaillée dans des constructions subtiles ou bien les traits sont eux-mêmes couleur. Une période récente voit souvent les couleurs exploser sur la toile-même si le trait est toujours premier. Et beaucoup de bleus... Depuis longtemps le bleu a une place privilégiée dans l'ensemble de l'œuvre mais surtout les traits se sont démultipliés en formes souvent géométriques et ils sont zébrées d'éléments aux couleurs éclatantes-réalisés en peinture acrylique, du liquitex mélangé avec un peu de poudre de brillux, et, parfois, de l'encre de chine utilisée avec de grosses plumes. Karel Prasek dit analyser son évolution de deux façons: d'abord pendant longtemps il lui a été difficile de se procurer de la peinture, d'autre part, le noir ,le blanc et un peu de bleu sourd traduisaient sa tristesse et sa mélancolie d'artiste brimé et sans liberté.
Qualifier la peinture de Karel Prasek d'abstraite? Lors d'une interview en France il a déclaré: "Je ne me prends pas pour un peintre abstrait . Je commence toujours par l'étude d'une figure quand je peins"! Et les Marseillais découvriront une toile :"Hommage à Marseille" qu'ils ne pourront pas ne pas reconnaître!

Principales Expositions et Créations Récentes

2015 Exposition collective à Pont du Château (France).

2014 Participation à l'exposition itinérante en hommage à l'écrivain tchèque Bohumil Hrabal: "100 ans de B.Hrabal"

Exposition personnelle à la Mairie de Kyjov (Moravie du Sud-République Tchèque) Expositions à Tabor (République tchèque) et Constance (Bade-Wurtemberg-Allemagne) dans le cadre d'un hommage à Jean Hus puis exposition personnelle à la mairie de Constance.

2013 Exposition dans le cadre du projet de la galerie "la Femme" et de la galerie "Liliova 8 galerie Atrium" à Prague puis à Villars (Suisse) puis à Constance (Allemagne).

Exposition de groupe à la Mairie de Constance(Allemagne).

Coopération à la conception - réalisation du film de l'acteur-réalisateur Bolek Polivka : "Patrimoine 2"où Karel Prasek joue le rôle d'un peintre .

2012 Présentation d'œuvres dans le cadre du 6ème symposium : "Oil and Color 4+4" chez l'acteur Bolek Polivka.

2010 Exposition à Monaco à la galerie M M S (en lien avec l'architecte G.Bellogi).

Le réalisateur J.Cern conçoit et réalise un film sur le travail et la peinture de Karel Prasek.

2009 Exposition personnelle à la galerie "Atelier Jan" à Vienne (Autriche)

2008 Résidence d'artiste invité chez Brillux à Munster (Allemagne).

2006 Présentation d'œuvres dans le cadre d'un symposium "Oil and Color 4+4" chez l'acteur Bolek Polivka.

"Mona Lisa 2006": grande exposition conçue pour le cinq centième anniversaire de la peinture de la Joconde par Léonard de Vinci (œuvres exprimant la relation personnelle de chaque artiste avec ce symbole).

2005 Peintures murales en Tchéquie avec Gopfert fils (architecte)

2004 Peintures murales à la Turbie (France) avec Bellogi (architecte).

Galerie Art Est Ouest

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16